Translate

samedi 3 décembre 2016

Philatélie pour les enfants (filateliya detiam) : une émission pleine de surprises (2ème partie)

Comme toutes les séries recherchées, avec de faibles émissions, cette émission semi-postale et de charité a connu de très nombreuses contrefaçons, de plus ou moins bonne qualité.

Parmi les contrefaçons les plus connues se trouve le D ouvert de Detiam au lieu du D fermé de l'alphabet cyrillique :   
                                                                                                 vrai                                                    faux
                                              
  ce qui donne sur les timbres :
                                                                                                     vrai
                                                                                                   faux

On trouve très régulièrement ces faux sur e-bay et dans les ventes sur offre. Le Dr Ceresa les mentionne déjà en 1962 ; c'est dire si ces faux sont anciens, typographiés et par ailleurs relativement bien faits avec une encre qui peut être proche de l'original et un premier tiret de 2.5mm conforme donc à celui des timbres authentiques.
Pour ce qui est des ventes sur offre, je les ai vus dans des ventes de maisons d'enchères 
- française
-suisse 
 On notera d'ailleurs la très mauvaise qualité de l'encre utilisée pour ces derniers exemples. Les exemples issus de maisons de vente sur offre sont malheureusement fort fréquents. Prudence donc!
Ce faux est partout, et on le trouve aussi bien évidemment sur le marché le plus utilisé pour la vente de timbres aujourd'hui, et qui écoule une flopée de faux : ebay.
Je vais à ce sujet vous raconter une anecdote édifiante sur la mentalité de certains (allez, pas tous!) vendeurs. 
Circulant beaucoup sur ce marché, j'ai remarqué qu'une collection complète comportant de nombreux faux différents était écoulée. Je n'interviens que rarement, car je ne suis pas Dom Quichotte, et que je n'ai pas envie de me battre en vain contre la bêtise des acheteurs et la mauvaise foi des vendeurs, et ainsi me mettre tout le monde à dos. Mais n'est-ce pas ce que je suis en train de faire en écrivant cet article?
J'aperçois donc un magnifique faux en vente
Je contacte le vendeur auquel j'ai acheté quelque timbres par ailleurs, l'estimant suffisamment consciencieux pour prendre au sérieux la vente de faux, tant sur le plan de l'éthique que de la loi française. La vente se conclut sur un prix très en-deçà de ce qui peut être attendu d'un timbre authentique, mais bien sûr beaucoup trop cher pour une contrefaçon.
Je retranscris ici une partie de ces échanges de mail.

A la suite de ces échanges, et dont je ne sais quelle fut leur issue, je me dis que le vendeur sera vigilant, d'autant qu'il avait en vente un exemplaire similaire dentelé... Quelques semaines plus tard, je retrouve ce même vendeur avec le même type de contrefaçon sur un timbre dentelé cette fois.

Vous en tirerez les conclusions que vous voudrez, mais si vous parcourez ce blog, j'ose croire que ce faux, comme ce type de vendeur, finira par ne plus sévir, et peut-être cet article intéressera-t-il la répression des fraudes...

Quoi qu'il en soit, quand il n'y en a plus, il y en a encore, du même vendeur, mais ce cas est malheureusement beaucoup trop fréquent :
Voici, en comparaison, des faux et des vrais. C'est édifiant :
- 2k
-3k
- 5k

Le Dr Ceresa note que ces faux sont généralement isolés, détachés de tout bloc. J'ai eu la surprise d'avoir eu entre les mains ce bloc avec surcharge inversée côté 6000 euros chez Zagorski... Notez l'impression identique des quatre surcharges, typique également des faux de cette série.




La suite des faux de cette série dans la partie 3...




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire