Translate

dimanche 2 juillet 2017

Surcharges de Vladivostok : peut-on se fier à Yvert & Tellier

Yvert & Tellier est un catalogue généraliste, qui prétend, à bon escient d'ailleurs, présenter la grande majorité des émissions russes et soviétiques, y compris provisoires. Celles surchargées de Vladivostok n'y échappent pas. 
Le collectionneur débutant peut y trouver son compte, mais encore faut-il que les informations données soient fiables. Voyons cela :


Les valeurs principales sont bien présentes, mais à force de se vouloir généraliste, et donc de concentrer les informations, on concentre les bêtises. 
D'abord, les deux surcharges présentées en modèle en kopecks et en roubles ne sont pas représentatives de toutes les surcharges. On ne retrouve pas dans les kopecks certaines caractéristiques incontournables comme la protubérance sur le V ou encore les points de transfert chers au docteur Ceresa.
Ensuite, regardons de plus près la surcharge en kopecks :
Oh surprise! (qui n'en est pas une pour moi, et nous aurons l'occasion d'y revenir pour d'autres émissions...) Nous avons là toutes les caractéristiques d'une contrefaçon :
1. Boucle ouverte du D
2. barre horizontale du D trop courte et d'un mauvais équilibrage
3. absence de retour sur la prolongation de la ligne principale du D
4. quasi absence de prolongation sur la ligne principale du R

Bref, Yvert & Tellier au mieux pèche par igorance, au pire nous vend du faux... et je ne parle même pas ici des cotations fantaisistes des différents timbres, sous-côtés pour quelques uns, sur-côtés pour d'autres... Yvert & Tellier, pour survivre et regagner ce qui a fait son lustre, a tout intérêt à un grand dépoussiérage... On peut toujours rêver!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire